menu
Blog
Insight

Banque à zéro émission – Comment les banques peuvent-elles aborder les émissions financées ?

Malgré l'engagement mondial à atteindre zéro émission nette d'ici 2050, les institutions financières, y compris les banques, sont encore en retard dans l'alignement de leurs activités sur les objectifs de transition climatique. Les évaluations récentes mettent en lumière l'exposition substantielle des portefeuilles des institutions financières aux risques de transition et leur insuffisant alignement avec les objectifs de durabilité. 

En 2023, il a été révélé que des parties importantes des portefeuilles de titres détenus par les acteurs financiers à travers l'Europe étaient fortement investies dans des secteurs directement impactés par les politiques climatiques, tels que le transport et les combustibles fossiles. La France, par exemple, a vu des investissements totalisant 940 milliards d'euros dans ces secteurs, soulignant la nécessité urgente d'un réalignement avec les objectifs de durabilité. Malgré une prise de conscience mondiale croissante, les fonds d'investissement continuent d'allouer des ressources à des secteurs à forte intensité carbone, constituant une barrière aux efforts de finance durable dans le monde entier. 

De plus, bien que les engagements envers des accords mondiaux tels que l'Accord de Paris soient largement répandus, il existe souvent un écart entre la rhétorique et l'action tangible. Les critiques des organismes de réglementation, telles que la Cour des comptes en France, et les banques centrales, comme la Banque de France, soulignent le besoin urgent pour les institutions financières de réévaluer leurs portefeuilles et de les aligner sur une économie à zéro net.

Pourquoi est-il important pour les banques de s'attaquer aux émissions financées ? 

Aborder l'empreinte carbone de leur portefeuille est crucial pour les banques qui s'efforcent d'atteindre zéro émission nette. Voici pourquoi :

Risques financiers : L'absence de prise en compte des émissions financées expose les banques à des risques financiers importants, y compris des actifs bloqués et une dévaluation des investissements à forte émission. Alors que la transition vers une économie à faible émission de carbone s'accélère, les investissements dans des industries à forte intensité carbone peuvent devenir économiquement non viables, entraînant des pertes financières.

Conformité réglementaire : Les organismes de réglementation imposent de plus en plus aux institutions financières de divulguer et de réduire les risques liés au climat, y compris les émissions de gaz à effet de serre de leur portefeuille. Les banques qui ne respectent pas les normes réglementaires peuvent être confrontées à des pénalités et à des dommages à leur réputation.

Préférences des investisseurs : Les investisseurs intègrent de plus en plus les facteurs environnementaux, sociaux et de gouvernance (ESG) dans leurs décisions d'investissement, et privilégient la banque responsable. Les banques qui ne s'attaquent pas à leurs émissions peuvent être confrontées à des désinvestissements ou à une réduction des investissements de la part des investisseurs soucieux de l'ESG, ce qui affecte leur accès au capital et leur durabilité à long terme.

Viabilité à long terme : S'attaquer à leur empreinte carbone est essentiel pour la viabilité et la résilience à long terme des banques dans un monde en rapide évolution. En alignant leurs activités sur les objectifs de durabilité, les banques peuvent mettre à l'épreuve leur modèle commercial, atténuer les risques et saisir les opportunités découlant de la transition vers une économie à faible émission de carbone.

Comment les banques peuvent-elles estimer les émissions de leur portefeuille de prêts ? 

Estimer leurs émissions est une étape fondamentale pour les banques afin de comprendre leur exposition aux risques et aux opportunités liés au climat. Le Global GHG Accounting and Reporting Standard on Financed Emissions du Partnership for Carbon Accounting Financials (PCAF) fournit un cadre complet pour le calcul des émissions associées aux investissements dans diverses classes d'actifs. Les banques doivent d'abord établir une ligne de base robuste des émissions, qui sert de point de départ pour mesurer le changement et aborder les considérations pratiques. Les critères clés pour construire cette ligne de base incluent :

Couverture sectorielle et par classe d'actifs : Prioriser les secteurs à forte émission tels que le pétrole et le gaz, la production d'énergie, l'automobile et l'extraction minière, en les étendant progressivement pour couvrir tous les secteurs pertinents. Considérer diverses classes d'actifs comme les actions, les obligations, les prêts et l'immobilier pour garantir une vue d'ensemble complète du portefeuille.

Portée des émissions : Inclure les émissions directes (Portée 1), indirectes (Portée 2) et indirectes matérielles (Portée 3) si applicable.

Période de temps : Utiliser les données les plus récentes disponibles avec un décalage d'un an, en notant les tendances affectant l'établissement d'objectifs.

Cartographier votre portefeuille 

Pour aborder efficacement les émissions au sein de votre portefeuille, il est crucial de créer une carte claire, en tenant compte de divers aspects tels que les livres de prêts, les actions, les obligations, et plus encore. Cette cartographie complète permet une approche structurée, permettant la priorisation des zones à fort impact qui contribuent significativement aux émissions. Collaborez étroitement avec les gestionnaires d'actifs et les professionnels de l'investissement pour obtenir des insights détaillés sur les actifs sous-jacents et les entités au sein de différents portefeuilles. En examinant des portefeuilles spécifiques comme les livres de prêts, les actions et les obligations, vous pouvez adapter vos stratégies de décarbonisation de manière plus précise à chaque classe d'actifs, garantissant une approche plus efficace et nuancée sur l'ensemble de votre portefeuille.

Collecter les bonnes données 

Améliorez la précision de votre évaluation des émissions avec une stratégie étape par étape. Commencez par examiner l'ensemble de votre portefeuille par secteur pour repérer les secteurs avec des émissions plus élevées. Ensuite, approfondissez chaque secteur, en vous concentrant sur les principaux émetteurs ou prêts. Suivez le principe de Pareto - commencez par 4 ou 5 secteurs clés, fixez des objectifs spécifiques, puis zoomer sur les émetteurs individuels. Cette approche est largement utilisée par les banques membres de l'Alliance bancaire pour zéro net (NZBA), qui est un groupe des plus grandes banques mondiales engagées à financer une action climatique ambitieuse pour faire passer l'économie réelle à des émissions nettes zéro d'ici 2050, conformément aux objectifs climatiques de Paris.

Acquisition de données précises 

Acquérir des données précises sur les actifs sous-jacents de votre livre de prêts est une étape cruciale pour comprendre l'impact environnemental de votre portefeuille. En utilisant des outils comme PCAF, qui détaille comment calculer le facteur d'attribution basé sur les données financières et l'empreinte carbone des actifs sous-jacents, aide à estimer les émissions de carbone de vos sociétés de portefeuille. Cependant, il est essentiel de noter que les banques commencent souvent par des estimations de revenus sectoriels, ce qui peut entraîner des inexactitudes potentielles dans la définition d'objectifs de décarbonisation précis en raison de la granularité limitée des données. Ces insights basés sur les données vous permettent de prendre des décisions éclairées et de générer un changement positif au sein de votre portefeuille.

Comment les banques peuvent-elles fixer les bons objectifs ? 

Fixer des objectifs de réduction d'émissions collaboratifs est une étape cruciale vers un avenir à zéro émission pour les banques, fournissant des objectifs clairs pour les sociétés de portefeuille et les fournisseurs à travailler tout en facilitant la mesure des progrès. L'utilisation d'objectifs scientifiquement fondés (SBTs) alignés sur l'Accord de Paris offre un cadre fiable pour fixer des objectifs ambitieux mais réalisables. Il est conseillé d'établir des objectifs distincts pour les émissions de Portée 1, 2 et 3, soit absolus soit basés sur l'intensité. Le Guide des objectifs basés sur la science du secteur financier par SBTi permet aux institutions financières, y compris les banques, les investisseurs, les compagnies d'assurance et les fonds de pension, d'aligner leurs activités de prêt et d'investissement sur l'Accord de Paris sur le climat. Ce guide décrit les étapes pour établir des objectifs globaux complets, fixer des objectifs pour des classes d'actifs individuelles, et détailler les actions pour atteindre ces objectifs efficacement.

Comment les banques peuvent-elles stimuler la transition vers le zéro net ? 

Dans la poursuite de la décarbonisation, le secteur bancaire peut ouvrir la voie en utilisant des ressources en capital et des liens corporatifs étroits pour encourager les entreprises de leurs portefeuilles de prêts et d'investissements à réduire considérablement les émissions de gaz à effet de serre. Passer de simples fournisseurs de services à des conseillers et partenaires de confiance dans le parcours de leurs clients vers le zéro net permet aux banques de gagner un avantage compétitif, favorisant une entreprise plus forte, plus diversifiée et plus résiliente.

Stratégies clés Collaborer sur la transition vers le zéro net : Travailler en étroite collaboration avec les clients entreprises, en fournissant expertise, services, ressources et financement pour faciliter leur transition vers le zéro net. Cela nécessite un changement fondamental dans la façon dont les banques interagissent avec les clients, en mettant l'accent sur la construction de la confiance, le partage des meilleures pratiques et l'assistance dans la collecte, l'analyse et la communication des données ESG. Former les employés : Équiper les gestionnaires de relations d'expertise en sciences du climat, les transformant en "conseillers climatiques" capables de guider les clients entreprises à travers le processus de décarbonisation. En donnant aux employés une compréhension approfondie des défis liés au climat, les banques peuvent promouvoir efficacement des pratiques durables au sein de leurs organisations et auprès de leur clientèle.

Mise en œuvre des évaluations des risques climatiques Pour intégrer les engagements à zéro net dans les opérations, les banques doivent tenir compte de leur exécution commerciale, de leurs opérations de crédit et de leur reporting de gestion. Plusieurs pratiques sont essentielles :

Intégrer des objectifs : Intégrer des objectifs dans les politiques de crédit, les données et les incitations, garantissant l'alignement avec les objectifs d'émissions et incitant les banquiers en conséquence.

Mesurer et rapporter : Mesurer, rapporter, divulguer et ajuster les données d'émissions, en tenant compte des exigences réglementaires et des attentes des investisseurs en évolution.

Optimiser le bilan : Optimiser le bilan pour les émissions, en considérant explicitement le compromis entre les émissions, les objectifs financiers et les contraintes de risque.

Leadership sectoriel : Exercer un leadership sectoriel dans les secteurs à gagner en collaborant avec l'industrie pour développer des solutions et des normes, comme les Principes de Poséidon dans le financement maritime.

En mettant en œuvre ces stratégies, les banques peuvent efficacement stimuler la transition vers une économie mondiale à zéro net, en alignant leurs opérations sur des objectifs de durabilité tout en favorisant la collaboration avec les clients et les parties prenantes.

Comment Sweep peut aider 

Avec Sweep, vous pouvez :

  • Rassembler facilement toutes vos données d'émissions financées en un seul endroit.

  • Suivre et surveiller les métriques carbone parmi vos sociétés de portefeuille.

  • Fixer des objectifs de durabilité collaboratifs et stratégiques.

  • Se conformer à SFDR et à de nombreuses autres normes en quelques semaines, pas en quelques mois.

  • Partager des ressources éducatives de notre Sweep School sur une multitude de sujets liés à la durabilité.

En savoir plus.

Plus d’histoires

Quel est le véritable retour sur investissement (ROI) de la décarbonation ?
Acheter ou construire ? Choisir la plateforme de données ESG qui vous convient
Les nouveaux horizons du développement durable - La perspective RSE de Sweep pour 2024

Il est temps de Sweeper

Sweep vous aide à mettre vos critères ESG et carbone sur la bonne voie

Inscrivez-vous à Cleanup, notre newsletter mensuelle sur l’action climat des entreprises