menu
Blog
Insight

Comment l'inflation peut-elle affecter la comptabilité carbone de votre entreprise ?

Auteur
Renaud BettinVP Climate Action & Sales Enablement
Catégorie
Insight
Sujets
Carbon
Publié
16 January 2023

Notre vice-président chargé de l'action climatique, Renaud Bettin, explique les inconvénients de l'utilisation de facteurs d'émission monétaires lorsque les prix augmentent, et comment ajuster votre stratégie de comptabilisation du carbone pour obtenir une image précise de votre empreinte carbone.

Vous dirigez une entreprise manufacturière et vous vous efforcez d'être durable. Même si c'est un peu plus cher, vous avez choisi d'alimenter vos usines avec du biogaz provenant de la ferme locale plutôt qu'avec du gaz fossile. Quant aux cadeaux de Noël de vos employés, vous avez fait l'effort cette année d'acheter des pulls en coton recyclé, bio et produits localement. Malheureusement, les vœux de vos fournisseurs pour la nouvelle année se sont accompagnés d'une note douce-amère, annonçant une augmentation des prix pour s'aligner sur l'inflation mondiale.

Mais en regardant votre bilan carbone, quelque chose ne va pas. Alors que vous avez fait des efforts pour réduire vos émissions, celles-ci augmentent 😱

Pourquoi ? Au hasard, c'est probablement lié aux facteurs d'émission monétaires utilisés pour mesurer l'impact de vos émissions de carbone.

Si vos calculs sont basés principalement sur des facteurs d'émissions monétaires, votre empreinte carbone augmentera, que ce soit en raison d'une décision volontaire ou d'une période d'inflation, comme celle dans laquelle nous nous trouvons. Cela suffit à décourager beaucoup de ceux qui ont les meilleures intentions d'aligner leur action sur la neutralité carbone globale.

Les limites des facteurs d'émission monétaires

Les facteurs d'émission monétaires sont pratiques car ils fournissent une première estimation de votre empreinte carbone, par exemple le montant que vous avez dépensé en R&D génère une quantité donnée d'émissions de gaz à effet de serre (GES) en kgCO2e/k€. Les facteurs d'émission monétaires sont pratiques parce qu'ils fournissent une première estimation de votre empreinte carbone.

Le calcul est simple car les données monétaires sont facilement disponibles. Mais dès que vous vous efforcez de réduire votre impact, l'approche monétaire devient votre pire ennemi. Même si vous prenez des mesures pour réduire l'empreinte carbone de vos activités de fabrication, une évaluation du carbone basée sur un facteur d'émission monétaire montrera toujours une augmentation des émissions.

Comme vos calculs de carbone sont basés sur vos dépenses - et non sur les émissions générées par vos activités - votre impact réel n'est pas visible, voire tronqué.


Utilisez des facteurs d'émission réels pour connaître votre véritable impact

Pour éviter de dépendre de facteurs externes, tels que l'inflation, vous pouvez utiliser des facteurs d'émission moyens disponibles dans des bases de données publiques ou privées, telles queADEME ouEcoinvent. Ils constituent la première étape vers une comptabilité carbone précise et suivie.

Ils indiquent la quantité moyenne de GES du cycle de vie d'un produit ou d'un service, par exemple le nombre de tCO2e générées par l'achat de 200 tonnes de coton pour fabriquer les pulls de Noël de votre personnel.

L'étape suivante pour obtenir une empreinte plus précise consiste à utiliser des facteurs d'émission réels, c'est-à-dire basés sur les données de votre activité principale. Il s'agit des données relatives aux activités de l'entreprise dont vous disposez, telles que les litres d'essence consommés pour transporter un produit particulier, le poids d'une cargaison ou la distance qu'elle a parcourue.

Cette méthode permet de décomposer l'empreinte carbone à chaque étape de votre produit, de votre service et de vos opérations commerciales. Non seulement elle met en évidence les points chauds en matière d'émissions, mais elle révèle également les aspects de votre activité qui peuvent être optimisés pour réduire les coûts, l'utilisation des ressources et l'empreinte, par exemple le fait que les 200 tonnes de coton ont été expédiées par bateau - et non par camion ou par avion. Vos décisions et vos calculs sont basés sur la réalité de ce que vous achetez.

Les facteurs d'émission réels sont nécessaires à toute entreprise qui souhaite obtenir une image claire des principales sources d'émission et suivre avec précision la réduction de ces émissions. C'est ainsi qu'elles peuvent réduire efficacement leur impact.


En résumé, le calcul basé sur vos dépenses fonctionne pour une première estimation rapide. Dès que vous commencez à agir, il devient nécessaire de passer à l'utilisation de facteurs d'émission moyens. Pour les catégories qui comptent vraiment, comme les achats de biens ou de services, les facteurs d'émission réels et personnalisés devraient être votre objectif ultime.

Si vous avez du mal à trouver un facteur d'émission réel qui corresponde à votre activité, la fonction de facteur d'émission personnalisé de Sweep peut vous aider 👋.Parlez à notre expert

Facteurs d'émission 101

  • Facteurs d'émission monétaires: Utilisez le montant que vous avez dépensé à chaque étape de votre produit, de votre service et de vos activités commerciales pour calculer vos émissions de gaz à effet de serre.
  • Facteurs d'émission moyens : Utilisez une moyenne industrielle pour calculer les émissions de GES à chaque étape de votre produit, de votre service et de vos activités commerciales.
  • Facteurs d'émissions personnalisés/réels: Utilisez le cycle de vie de votre entreprise pour calculer les émissions de gaz à effet de serre à chaque étape de votre produit, de votre service et de vos activités commerciales.

Plus d’histoires

Quel est le véritable retour sur investissement (ROI) de la décarbonation ?
Banque à zéro émission – Comment les banques peuvent-elles aborder les émissions financées ?
Acheter ou construire ? Choisir la plateforme de données ESG qui vous convient

Il est temps de Sweeper

Sweep vous aide à mettre vos critères ESG et carbone sur la bonne voie

Inscrivez-vous à Cleanup, notre newsletter mensuelle sur l’action climat des entreprises