menu
Library
L'essentiel sur le climat

Qu'est-ce que la directive sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD) ?

Auteur
Marie-Anne VincentVP Strategy & Regulatory
Catégorie
L'essentiel sur le climat
Sujets
RégulationsCSRD
Publié
11 January 2023

Marie-Anne Vincent, notre vice-présidente chargée de la finance climatique, explique ce que la nouvelle réglementation de l'Union européenne (UE) signifie pour votre entreprise et comment vous préparer à communiquer avec précision vos données carbone et ESG.

Le 5 janvier 2023, la nouvelle réglementation obligatoire sur les rapports de développement durable est entrée en vigueur dans l'ensemble de l'UE, avec près de 50 000 entreprises concernées. Elles doivent maintenant se préparer à se mettre en conformité, saisir l'opportunité de se transformer et commencer à s'organiser, car le règlement sur les rapports de développement durable est entré en vigueur le 5 janvier 2023 dans toute l'UE. Rapport du CSRD nécessitera un important travail de collecte et de formatage des données de la part des entreprises.

  • Quatre points à retenir pour préparer votre stratégie climatique et ESG
  • Quel est l'objectif de ce nouveau règlement ?
  • Quelles sont les entreprises concernées par la nouvelle directive ?
  • Comparaison entre la directive sur les rapports non financiers (NFDR) et la directive sur les rapports d'entreprise sur le développement durable (CSRD)

✒️ Quatre points à retenir pour préparer votre stratégie climatique et ESG

1. L'information sur le développement durable viendra s'ajouter à l'information financière

La transparence, la responsabilité et l'exactitude des données seront désormais exigées. L'objectif principal du CSRD est de définir un langage standardisé et commun pour les informations sur le développement durable, afin de mettre les rapports sur le développement durable au même niveau que les rapports financiers.

2. Les règlements de l'UE seront les premiers à appliquer une double lentille de matérialité dans les rapports.

Les entreprises devront rendre compte de leurs impacts sur le développement durable et de la manière dont ils affectent leurs performances (ce que l'on appelle la "double matérialité").

3. La quantité de données à collecter augmentera considérablement, tout comme le nombre de personnes impliquées dans le processus d'élaboration des rapports intégrés.

Les entreprises auront besoin d'une plateforme de collaboration pour faciliter la collecte et l'intégration des données en interne et en externe, notamment en ce qui concerne les émissions indirectes du champ d'application 3 de leur chaîne d'approvisionnement.

4. Les informations relatives au développement durable feront l'objet d'un audit

Les entreprises seront également tenues d'obtenir l'assurance d'un tiers pour les informations qu'elles divulguent, soit d'une organisation partenaire indépendante pour les rapports sur le développement durable, soit d'un auditeur.

🍀 Quel est l'objectif de ce nouveau règlement ?

Le CSDR permettra aux entreprises de publier des rapports de développement durable harmonisés, facilitant ainsi le travail des investisseurs responsables pour une transition collective vers une économie plus responsable. La directive est conforme à laLe règlement sur la divulgation des informations relatives à la finance durable (SFDR) et le règlement de l'UE sur la taxonomie.

Cette décision constitue un pas important vers la réalisation des objectifs de la Commission européenne.Green Deal européenet de rendre l'UE neutre sur le plan climatique d'ici à 2050.

🔍 Quelles sont les entreprises concernées par la nouvelle directive ?

Les entreprises qui dépassent deux des trois seuils suivants sont concernées par le règlement :

  • 20 millions d'euros ou plus d'actifs totaux et/ou,
  • Chiffre d'affaires de plus de 40 millions d'euros et/ou, * 250 employés ou plus,
  • Sociétés cotées en bourse

Les entreprises internationales et extracommunautaires dont le chiffre d'affaires annuel est supérieur à 150 millions d'euros au sein de l'UE devront également se conformer aux nouvelles règles.

D'autres entreprises ne relevant pas du champ d'application seront probablement soumises à une pression accrue pour fournir des informations sur le développement durable, compte tenu de l'obligation de prendre en compte l'ensemble de la chaîne de valeur.

📆 Quel est le processus d'adoption et de mise en œuvre de cette directive ?

Le 16 décembre 2022, le texte final de la CSRDa été publiée au Journal officiel de l'Union européennequi remplace l'actuel CNRD.

Les États membres de l'UE ont 18 mois pour la transposer dans leur droit national (au plus tard le 6 juillet 2024). Il s'agira de la dernière étape pour préciser la portée des exigences du CSRD et son calendrier de mise en œuvre.

Le règlement CSRD sera mis en œuvre progressivement en quatre phases :

  1. Les entreprises déjà soumises au NFRD doivent commencer à produire des rapports en 2025 sur leur exercice 2024.
  2. Les grandes entreprises qui ne sont pas actuellement soumises au NFRD doivent commencer à rendre compte en 2026 de leur exercice 2025.
  3. Les PME cotées en bourse doivent commencer à produire des rapports en 2027 sur leur exercice 2026.
  4. Les entreprises internationales et non européennes doivent commencer à produire des rapports en 2029 sur leur exercice 2028.

🤓 Comparaison entre la directive sur les rapports non financiers (NFDR) et la directive sur les rapports de durabilité des entreprises (CSRD)

Comparison of the Non-Financial Reporting Directive (NFDR) to the Corporate Sustainability Reporting (CSRD)

🎯 Découvrez comment Sweep peut vous aider se conformer aux réglementations et atteindre vos objectifs climatiques

Plus d’histoires

Régulations
CSRD Checklist
CSRD Checklist
Quelles sont les exigences du CSRD ?

Il est temps de Sweeper

Sweep vous aide à mettre vos critères ESG et carbone sur la bonne voie

Inscrivez-vous à Cleanup, notre newsletter mensuelle sur l’action climat des entreprises